Prochaines sorties :

KMCO Base Nautique
Digue Sud
62152 HARDELOT PLAGE
Contacter KMCO
Tel : 06 85 06 89 36
Réservation
kmco62@yahoo.fr
Social
Actualités
Le coin informations techniques

MER : kayak de mer PRESENTATION DE L’ACTIVITE : Bateau traditionnel s’il en est, le kayak de mer est directement issu du kayak des esquimaux. Si aujourd’hui polyester, kevlar et polyethylène ont remplacé les peaux de phoque ou d’éléphant de mer, la forme actuelle est restée très proche de l’embarcation originelle : effilée et rapide, dotée d’un faible tirant d’eau, des pointes relevées et fines permettant de fendre les vagues, le tout propulsé par une pagaie double en gardant toute sa stabilité. En sensations... Le grand bleu dans le sillage des esquimaux. Le kayak de mer est l’embarcation idéale pour visiter un littoral par la mer. Pour une petite sortie d’une heure ou une randonnée plus engagée, on se faufile entre les rochers, au pied des falaises, on glisse silencieusement à l’intérieur des criques...des côtes bretonnes à la Martinique en passant par les calanques de Cassis, tout le littoral français... et mondial permet de pratiquer cette activité aujourd’hui en plein développement. PRESENTATION DU MATERIEL : Equipement... Il est fortement conseillé de posséder un bout de remorquage muni d’un mousqueton, une écope ou une pompe. La FFCK préconise aussi la présence de lignes de vie de chaque côté du pont (avant/arrière) permettant les manoeuvres de récupération/sauvetage en haute mer par une autre embarcation. Un kayak de mer est souvent équipé d’une boussole et systématiquement de cloisons étanches avec trappes pour l’embarquement du matériel. Identification : 1. Le bateau est une construction récente et est muni d’une étiquette d’un constructeur, portant : • l’année de construction, • un numéro de série, • un numéro d’embarcation. Les tests réalisés lors de la visite : Les tests sont réalisés bateau plein d’eau caissons étanches y compris avec autant de fois 15Kg de fer que de personnes embarquées. 1. Le test de stabilité : avec une gîte de 45°, l’embarcation doit revenir à plat, quille vers la bas. 2. Le test de flottabilité : la partie la plus basse de l’hiloire doit sortir de l’eau dans le cas d’un kayak ponté. L’utilisation de moussage : 1. Le moussage peut être présent sous différentes formes : pains de mousse, construction sandwich ... (l’utilisation d’un outil étant nécessaire pour l’enlèvement) 2. Les mousses doivent résister à l’infiltration de l’eau (cellules fermées) et à l’arrachage ou être protégées dans des compartiments. 3. D’autres moyens technologiques peuvent être utilisés L’efficacité, la fiabilité et la durabilité des dispositifs de flottaison est contrôlée lors de la visite. Matériel d’armement : 1. Bout d’amarrage muni d’un mousqueton et d’une longueur égale à la longueur de l’embarcation 2. Pales ou pelles ou palettes >=2 3. Ecope reliée par un bout au navire ou une pompe d’assèchement, sauf si cockpit autovideur. 4. Taquet permettant le remorquage ou tout autre dispositif équivalent La FFCK préconise également la présence de lignes de vie de chaque côté du pont (avant/arrière). REGLES DE SECURITE : Attention cependant, la sécurité en mer pose des problèmes particuliers, il vaut mieux pour une première sortie être encadré par un professionnel, et ne pas vouloir traverser l’Atlantique tout de suite ! LA PRATIQUE EN MER - Dans chaque établissement , en un lieu visible de tous, un tableau affiche les règlements en vigueur concernant la navigation maritime pratiquée, ainsi qu’un carte de l’espace couramment utilisé mentionnant : Les zones interdites ou dangereuses ; Les limites autorisées de navigation et le plan de balisage ; Les données météorologiques du moment. - Le nombre de pratiquants pour un cadre est déterminé en fonction du niveau des pratiquants, de la compétence de l’encadrement, des conditions du milieu et des caractéristiques de l’activité. Dans un périmètre abrité et délimité, le nombre maximal de pratiquants peut atteindre 16 par cadre. Ce nombre est réduit dans tous les autres cas. De plus, par vent de force supérieur à 3 Beaufort ou par mer agitée, une réduction importante des effectifs et une organisation spécifique visant à faire participer les pratiquants à la sécurité doivent être mises en place. - Les pratiquants sont équipés : 1° d’un gilet de sécurité 2° de chaussures fermées 3° de vêtements de protection adaptés aux conditions de pratique du moment. - Lorsque l’ activité est encadrée, le cadre est équipé comme les pratiquants.Il a en permanence à sa disposition un bout de remorquage et, lorsque les conditions d’isolement l’exigent, une trousse de secours et une pagaie de rechange. Jusqu’où peut-on aller en kayak de mer ?


Nos partenaires
Famille Plus
2MRC Informatique
Les sentiers Bleus
mon partenaire
Nous contacter - Mentions légales
kayak-opale.fr - 2016